Diderot

De WikiUpLib
Aller à : navigation, rechercher



Citations

  • Aucun homme n'a reçu de la nature le droit de commander aux autres. La liberté est un présent du ciel. - Denis Diderot
  • « Il y a autant de manières d'être heureux qu'il y a d'individus. » - Denis Diderot
  • « Ébranler la nation pour raffermir le trône ; savoir susciter une guerre ; ce fut le conseil d’Alcibiade à Périclès. » - Denis Diderot, Principes de politique des souverains (1774).
  • Jamais aucune religion ne fut aussi féconde en crimes que le christianisme ; depuis le meurtre d'Abel jusqu'au supplice de Calas, pas une ligne de son histoire qui ne soit ensanglantée. - Denis Diderot
  • "Le scepticisme est le premier pas vers la vérité" - Diderot
  • « Les hommes ne seront pas libres tant que le dernier roi ne sera pas étranglé avec les tripes du dernier prêtre » - Diderot
  • Les poètes, prophètes et presbytes sont sujets à voir les mouches comme des éléphants ; les philosophes myopes à réduire les éléphants à des mouches. La poésie et la philosophie sont les deux bouts de la lunette. - Denis Diderot
  • « L'homme est le terme unique d'où il faut partir et auquel il faut tout ramener. » - Denis Diderot
  • Méfiez-vous de celui qui veut mettre de l'ordre. Ordonner, c'est toujours se rendre le maître des autres en les gênant : et les Calabrais sont presque les seuls à qui la flatterie des législateurs n'en ait point encore imposé. - Denis Diderot
  • « On est dédommagé de la perte de son innocence par celle de ses préjugés. » - Denis Diderot
  • "Quand on suit une mauvaise route, plus on marche vite, plus on s'égare ... " - Denis Diderot
  • « Qui es-tu donc pour faire des esclaves ? » - Denis Diderot
  • Un plaisir qui n’est que pour moi me touche faiblement et dure peu. C’est pour moi et pour mes amis que je lis, que je réfléchis, que j’écris, que je médite, que j’entends, que je regarde, que je sens. Dans leur absence, ma dévotion rapporte tout à eux. Je songe sans cesse à leur bonheur. Une belle ligne me frappe-t-elle ; ils la sauront. Ai-je rencontré un beau trait, je me promets de leur en faire part. Ai-je sous les yeux quelque spectacle enchanteur, sans m’en apercevoir je médite le récit pour eux. Je leur ai consacré l’usage de tous mes sens et de toutes mes facultés ; et c’est peut être la raison pour laquelle tout s’exagère, tout s’enrichit un peu dans mon imagination et dans mon discours. Ils m’en font quelquefois un reproche ; les ingrats ! - Denis Diderot


Misc


Articles connexes