Bastiat

De WikiUpLib
Aller à : navigation, rechercher


Citations

  • " Au bout de ses systèmes et de ses efforts, il semble que le Socialisme, quelque complaisance qu’il ait pour lui-même, ne puisse s’empêcher d’apercevoir le monstre de la Spoliation légale. Mais que fait-il? Il le déguise habilement à tous les yeux, même aux siens, sous les noms séducteurs de Fraternité, Solidarité, Organisation, Association. Et parce que nous ne demandons pas tant à la Loi, parce que nous n’exigeons d’elle que Justice, il suppose que nous repoussons la fraternité, la solidarité, l’organisation, l’association, et nous jette à la face l’épithète d’individualistes. Qu’il sache donc que ce que nous repoussons, ce n’est pas l’organisation naturelle, mais l’organisation forcée. Ce n’est pas l’association libre, mais les formes d’association qu’il prétend nous imposer. Ce n’est pas la fraternité spontanée, mais la fraternité légale. Ce n’est pas la solidarité providentielle, mais la solidarité artificielle, qui n’est qu’un déplacement injuste de Responsabilité. Le Socialisme, comme la vieille politique d’où il émane, confond le Gouvernement et la Société. C’est pourquoi, chaque fois que nous ne voulons pas qu’une chose soit faite par le Gouvernement, il en conclut que nous ne voulons pas que cette chose soit faite du tout. Nous repoussons l’instruction par l’État; donc nous ne voulons pas d’instruction. Nous repoussons une religion d’État; donc nous ne voulons pas de religion. Nous repoussons l’égalisation par l’État; donc nous ne voulons pas d’égalité, etc. C’est comme s’il nous accusait de ne vouloir pas que les hommes mangent, parce que nous repoussons la culture du blé par l’État." - Frédéric Bastiat
  • « Ce n'est jamais sans créer pour l'avenir de grands dangers et de grandes difficultés qu'on soustrait l'individu aux conséquences de ses propres actes. » - Frédéric Bastiat
  • Entre les hommes qui se disputent les portefeuilles, quelque acharnée que soit la lutte, il y a toujours un pacte tacite, en vertu duquel le vaste appareil gouvernemental doit être laissé intact. « Renversez-moi si vous le pouvez, dit le ministre, je vous renverserai à votre tour; seulement, ayons soin que l’enjeu reste sur le bureau, sous forme d’un budget de quinze cents millions. » Mais le jour où un député, parlant au nom des contribuables et comme contribuable, ayant donné des garanties qu’il ne veut et ne peut pas être autre chose, se lèvera à la Chambre pour dire soit aux ministres en titre, soit aux ministres en expectative: « Messieurs, disputez-vous le pouvoir, je ne cherche qu’à le contenir; disputez-vous la manipulation du budget, je n’aspire qu’à le diminuer; » ah! soyez sûr que ces furieux athlètes, si acharnés en apparence, sauront fort bien s’entendre pour étouffer la voix du mandataire fidèle. Ils le traiteront d’utopiste, de théoricien, de réformateur dangereux, d’homme à idée fixe, sans valeur pratique; ils l’accableront de leur mépris; ils tourneront contre lui la presse vénale. Mais si les contribuables l’abandonnent, tôt ou tard ils apprendront qu’ils se sont abandonnés eux-mêmes. - Bastiat, 1er juillet 1846
  • Nous nous figurons aisément (car notre amour-propre y trouve son compte) que tout le mal vient du pouvoir; je suis au contraire convaincu qu’il a sa source dans l’ignorance et l’inertie des masses. - F. Bastiat



  • Ce n’est pas parce que les hommes ont édicté des lois que la personnalité, la liberté et la propriété existent. Au contraire, c’est parce que la personnalité, la liberté et la propriété préexistent que les hommes font des Lois. - Bastiat , La loi
  • Chacun ferme les yeux sur les monopoles qu'il subit pour conserver celui qu'il exerce. - Bastiat
  • "Détruire la concurrence, c'est tuer l'intelligence." - Frédéric Bastiat
  • « En économie politique, il y a beaucoup à apprendre et peu à faire! » - Frédéric Bastiat
  • « Il ne faut attendre de l'État que deux choses : liberté, sécurité, et bien voir que l'on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième » - Bastiat
  • « La Loi devenue l'instrument de toutes les cupidités, au lieu d'en être le frein ! » - Frédéric Bastiat
  • "La spoliation au dehors s’appelle guerre, conquêtes, colonies. La spoliation au dedans se nomme impôts, places, monopoles." Bastiat
  • «La vérité n'a de puissance que par sa diffusion. De là l'irrésistible besoin de la communiquer, de la répandre, de la proclamer.» - Bastiat
  • "L’État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde." - Bastiat
  • "L’État aussi est soumis à la loi malthusienne. Il tend à dépasser le niveau de ses moyens d’existence, il grossit en proportion de ces moyens, et ce qui le fait exister, c’est la substance des peuples. Malheur donc aux peuples qui ne savent pas limiter la sphère d’action de l’État. Liberté, activité privée, richesse, bien-être, indépendance, dignité, tout y passera." - Frédéric Bastiat
  • "Mon pauvre chien, je dois te couper la queue. Pour te faire moins mal, je vais t'en couper un petit bout tous les jours" - Frédéric Bastiat
  • "Nous voyons tous les jours la presse au service des élites et rarement au service des idées" - Frédéric Bastiat
  • « On réclame le privilège pour quelques-uns ; je viens réclamer la liberté pour tous. » - Frédéric Bastiat (avril 1834)
  • "Parfois la loi défend le pillage et y participe. Parfois la loi place l'appareil entier des juges, de la police, des prisons et des gendarmes au service des pilleurs, et traite la victime - quand elle se défend - comme un criminel." - Frédéric Bastiat
  • «Protectionnisme, Socialisme et Communisme, ne sont qu’une seule et même plante, à trois périodes diverses de sa croissance» - Bastiat
  • "Si les marchandises ne traversent pas les frontières, les soldats le feront". - Frédéric Bastiat
  • Tous les monopoles sont détestables, mais le pire de tous, c’est le monopole de l’enseignement - Frédéric Bastiat
  • "Trop de gens se placent au-dessus de l'humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s'occuper d'elle". F. Bastiat
  • Vous ne pouvez raisonnablement penser que si la quantité de blé, de draps, de navires, de chapeaux, de souliers reste la même, la part de chacun puisse être plus grande, parce que nous nous présenterons tous sur le marché avec une plus grande quantité de francs métalliques ou fictifs. - Frédéric Bastiat, Maudit argent -> Inflation


Quotes

  • Government is the great fiction, through which everybody endeavors to live at the expense of everybody else. - Frédéric Bastiat, French Economist (1801-1850)
  • It is easier to show the disorder that must accompany reform than the order that should follow it. - F Bastiat
  • “When, then, does plunder stop ? It stops when it becomes more painful and more dangerous than labor.” - Frédéric Bastiat


Articles connexes


Liens externes

  • Quels sont les apports de Bastiat en philosophie et en sciences économiques? http://bit.ly/suNQL4
  • Tout sur Frédéric Bastiat http://t.co/QDFfdJ0Z Économiste et politicien français, et précurseur de l'école autrichienne d'économie



<addthis />